Charles Lenck

/Charles Lenck
­
Lucien Charles Lenck sur www.sexologika.com
Age: 69
Expérience: 39 années
Langue(s) parlée(s): français
Numéro professionnel:
RPPS : 10003947099

Charles Lenck

Un gynécologue obstétricien est forcément confronté aux problèmes sexuels de ses patientes. La majorité des troubles sexuels est d’origine psychique.

La maïeuthérapie, une de mes spécialités, est une psychothérapie « chirurgicale » ayant résolu plusieurs centaines de cas. Elle a fait l’objet de plusieurs communications médicales et sexologiques, tant nationales qu’internationales.

Si vous êtes en souffrance et, si vous le voulez, il devrait être possible de faire quelque chose, en une (ou deux) séances en ligne.

Membre titulaire:

– de l’Association Inter-Hospitalo Universitaire de Sexologie;

– de la Société Française de Sexologie Clinique;

– du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français;

– de l’Association Française de Chirurgie.

Mon histoire

Gynécologue obstétricien, chirurgien, anatomiste, mais aussi membre titulaire depuis sa création (dans les années 1970) de l’Association Inter Universitaire de Sexologie (AIUS).*

En retrait des obligations médicales somatiques, la lecture des principaux psychanalystes (dont, Freud, Lacan, Jung, Rank) confirme le bien-fondé de la maïeuthérapie. La maïeuthérapie est une psychothérapie active très utilisée dans le traitement du baby blues et des dysfonctionnements sexuels féminins.

Plusieurs centaines de personnes ont bénéficié de cette psychothérapie rapide (en général, deux séances d’une heure suffisent) et efficace (plusieurs témoignages écrits de patientes – plusieurs publications dans des revues gynécologiques et sexologiques nationales et internationales).

La perte des repères actuelle fait que les normes ont disparues. Tout se vaudrait donc, le normal et le pathologique. Ceci est faux.
Le médecin ne juge pas. Il n’est pas un juge, il est là pour vous défendre, à la limite il est l’avocat du patient.

La souffrance psychique et affective est grande, d’autant qu’elle est souvent masquée par un personnage, un masque que l’on ne pose plus jamais (même pas pour dormir).
Elle touche un grand nombre de personnes.

Un trouble sexuel relève de l’intime. L’intime est couvert par le secret professionnel.
Une telle personne vit sa sexualité de façon, pour le moins, non enrichissante.

La condition de la réussite de la maïeuthérapie est de vouloir se sortir de cette situation.

Il ne sert à rien de perdre son temps (et son argent), si la personne consultant espère entrer dans une relation ambiguë avec le thérapeute, ou entretenir avec lui une polémique partisane stérile.
En revanche, si vous souffrez et que vous voulez vous en sortir, il est possible de faire quelque chose.
Si vous voulez comprendre, il est possible de découvrir la logique de ce qui se passe.

Pratiquement :
Une vingtaine de questions précises et indiscrètes sur l’enfance et sur la sexualité vous sont posées. Vos réponses sont notées (il n’est pas nécessaire de s’appesantir sur les détails qui sont souvent très douloureux).
Les différentes étapes de l’entretien sont, ensuite, annoncées (compréhension intellectuelle et, surtout, compréhension affective).
Enfin, l’entretien se fait autour de vos réponses selon une certaine logique : la logique du « un et un font deux » et « deux et deux font quatre ».

Mais, souvenez-vous :
de nous deux, si un pense que vous valez plus que l’autre ne le pense, c’est le médecin. Parce qu’une personne en souffrance a, d’elle-même, une moins bonne idée (le vécu) que ce qu’elle est vraiment (le réel). C’est ce que nous pouvons essayer de régler !

Charles Lenck

 

Avoir empêche d'être, mais être n'empêche pas d'avoir

Réserver une consultation

Laisser un commentaire